CroissanceGestion intérimaire

Gestion intérimaire et leadership situationnel en période de turbulence

La nouvelle normale nous ouvre des opportunités vers un nouveau futur
Café du Soleil, New York, septembre 2020.

À peine quelques mois suivant le début de la pandémie, des entreprises avaient déjà entrepris de profondes transformations :

  • Des projets virtuels, numériques et d’automatisation ;
  • Le réaménagement des chaînes d’approvisionnement ;
  • L’élimination de produits et d’opérations non rentables.

Les entreprises dynamiques ont rapidement conclu qu’elles ne pouvaient pas se permettre de revenir aux anciennes façons de faire. Certaines entreprises ont effectué un virage qui auparavant aurait pris des années. Ceci confirme les recherches antérieures à l’effet que les crises socio-économiques entraînent des bouleversements irréversibles.

Nous sommes encore dans cette phase transformationnelle et il est difficile de prévoir ce que l’avenir nous réserve. Mais une chose est certaine : ce sera différent. Il faut donc se préparer, développer la flexibilité et saisir toutes les opportunités d’amélioration.

Des moments de vérité qui offrent de nouvelles opportunités.

Dans certains cas le changement requis sera difficile à accepter. Il y a cependant des situations où un changement s’impose si l’entreprise veut survivre. Par exemple :

  • Pour effectuer une transformation numérique lorsque les personnes ne perçoivent pas encore l’urgence ou n’imaginent pas l’envergure ou les implications du changement à faire ;
  • Pour concentrer les ressources sur une nouvelle orientation et larguer les activités non performantes même si elles ont eu beaucoup de succès dans le passé ;
  • Pour faciliter la prise en charge par une nouvelle génération qui n’est pas tout-à-fait prête à assumer toutes les responsabilités ;
  • Pour assurer la continuité des opérations dans un processus d’acquisition ou de transfert ;
  • Pour mener un projet d’infrastructure qui dépasse la capacité de gestion de l’entreprise ;
  • Pour consolider une période de croissance accélérée.

Le plus grand danger dans les moments de turbulence ce n’est pas la turbulence; c’est d’agir avec la logique d’hier.
– Peter Drucker

Mais personne ne change fondamentalement ce qu’il est. Il en va de même pour les entreprises. Alors comment procéder ?

L’expérience de la gestion de relance nous a appris que pour effectuer un changement radical et donner un nouveau souffle il faut parfois regarder à l’extérieur de l’entreprise.

C’est une opération délicate car en même temps il faut protéger le cœur de l’entreprise et rallier employés, clients et fournisseurs. Il faut poursuivre les activités, générer un profit et un cash-flow positif tout en opérationnalisant la nouvelle orientation.

Dans ces situations les actionnaires ont souvent recours à un gestionnaire externe de grande expérience pour piloter l’entreprise temporairement durant la phase de transformation.

Un leadership situationnel

La gestion intérimaire lors d’un changement radical n’est pas une gestion de tous les jours. Un changement fondamental exige des compétences qui vont au-delà des approches usuelles en gestion du changement.

Ces situations exigent la définition d’une direction, l’alignement des employés et, enfin, leur motivation. Dans ces situations l’entreprise a besoin d’un leader qui aborde les problèmes anciens d’une manière nouvelle, ouvre la voie à des solutions originales.

Roland Farley met à votre disposition l’expérience d’une longue carrière en gestion de grands projets, réorganisation d’entreprise, facilitation du changement, transformation technologique et gestion de relance dans une grande variété de secteurs industriels.

À titre de gestionnaire intérimaire, il propose un leadership situationnel qui permet de mobiliser la participation volontaire des personnes au processus de transition avec un charisme attirant vers d’autres horizons.

Roland Farley
514-282-1818